Blog

Zoom sur l'air


 

Ce n’est pas la découverte de l’année, pour faire du feu il faut un combustible (bois, gaz, mazout...), un comburant (de l’air) et un activateur (un bruleur dans le cas de la chaudière).

Ce procédé dégage de l’énergie (pour se chauffer) et des fumées (qu’il faut évacuer).

Une chaudière, peut importe le type, a besoin d’une amenée d’air sain pour fonctionner !

Il y’a deux façons d’amener cet air :

  • Soit dans la pièce où se trouve l’appareil. Dans ce cas il est donc logique de prévoir l’aération de la pièce elle-même et on parle de ventilation basse (pour l’air que prend la chaudière) et ventilation haute (en cas de perte de fumée).
  • Soit à l’extérieur. On opte pour cette solution quand il n’est pas possible de prévoir l’aération du local de la chaudière ou bien parce que faire des trous dans votre cave n’est pas une idée qui vous enchante.

Un appareil qui prend l’air à l’extérieur de façon indépendante est appelé étanche.

Si une chaudière manque d’air ou que l’évacuation des fumées à un soucis, non seulement la chaudière encoure une panne mais pour vous c’est le risque d’intoxication au CO.

Avec un appareil qui prend l’air à l’extérieur, le risque de reflux est infime, la bonne nouvelle !

Le risque de CO existe pour tous les appareils qui prennent l’air dans la pièce (chaudière gaz et mazout, chauffe-eau, poêle…). Les mesures à prendre sont très simples :

  • Bonne aération du local
  • Entretiens réguliers des appareils par un technicien agréé
  • Vérification annuelle du tirage de la cheminée (un petit nid d’oiseau qui bouche la cheminée ça arrive plus souvent qu’on ne le croit)

Les appareils récents (obligation depuis 1994) sont équipés d’une sécurité anti-refoulement (sonde TTB). Cette sonde coupe l’appareil en cas de danger mais elle n’est pas infaillible.

Les meilleures protections sont donc l’aération et la prévention. Sachez qu’il existe des détecteurs de CO (Peu onéreux mais à ne pas confondre avec un détecteur de fumée) pour les situations à risque.

Voici quelques exemples qui donnent mal de tête :

  1. La chaudière est en panne, on s’enferme bien dans sa petite cuisine et on allume les 4 becs au gaz pour avoir un peu de chaleur… Si vous avez le tournis, ce ne sera pas à cause du froid !
  2. C’est bizarre, depuis que j’ai changé ma hotte, ma chaudière se coupe chaque fois que je cuisine ? Ah ben oui, chaudière (non étanche) et hotte à extraction ne peuvent coexister dans la même pièce ! La hotte créée une dépression et la chaudière refoule.
  3. La très mauvaise idée fort répandue : boucher les trous de ventilation pendant l’hiver pour éviter les courants d’air….

 

Chaque année, de nombreux accidents se produisent mais selon une étude du centre antipoison, ils diminuent d’année en année. Certainement grâce à l’évolution des appareils et de la prévention faite autour du sujet.

 

  

 

A bientôt pour des nouvelles informations utiles.

 

Alice

 

Pour savoir quoi faire en cas d’intoxication

Retour à notre blog

Une équipe dynamique et à votre écoute
Découvrez nos services

Installation de chauffage
Traitement de l’eau
Installation sanitaire

Pour améliorer votre expérience sur notre site internet, nous utilisons des cookies. La poursuite de votre visite sur notre site vaut pour consentement du traitement de certaines données personnelles et de l'utilisation de ces cookies. Plus d'infos ici.